Vivre à Genève

Que vous cherchiez à vous installer à Genève ou même dans les régions voisines de Vaud ou de France, il existe de nombreux endroits pittoresques dans la région pour vivre à Genève.

La superficie du district de Genève n’est que de 282 km2.

Il s’agit d’un territoire clos, encerclé par la France. Il s’étend au sud du département de l’Ain et au nord du département de la Haute-Savoie. La frontière est longue de 107,5 km, dont 103 km avec la France, et seulement 4,5 km avec le reste de la Suisse, constitué d’une petite zone de terre reliant Genève au canton de Vaud. Celigny a deux petites enclaves dans le canton de Vaud mais appartient à Genève.
Une paire de vélos sur un pont à Genève
Jusqu’en 1870, Genève était l’une des plus grandes villes suisses. Zurich a une population plus importante, et une enquête récente a montré que Genève dépasse désormais Bâle de quelques milliers de personnes et se situe bien avant Berne et Lausanne.
Le territoire genevois comprend 7 autres villes : Vernier, Lancy, Meyrin, Carouge, Onex, Thônex et Versoix.
Où vivre à Genève
Genève est une petite ville par rapport aux avantages qu’elle offre. Vous pouvez voir la périphérie de la ville d’un côté à l’autre du lac. La meilleure vue est celle du haut du Salève.
Il n’y a pas de mauvais quartiers à Genève, bien que vous puissiez éviter le quartier des Pâquis avec enfants (le quartier rouge entre la rue des Pâquis, la rue de Zurich, la rue de Berne, la rue Sismondi en général). Il a du caractère et le quartier du bord du lac est de première classe. C’est le meilleur quartier pour les restaurants ethniques. Comme la prostitution est légale en Suisse, elle n’est pas particulièrement sordide.
Si vous avez une vue sur le lac sur la rive gauche, vous êtes alors face aux montagnes du Jura (coucher de soleil derrière elles). Si vous êtes sur la rive droite, vous avez une vue sur les Alpes avec le Mont-Blanc et le Salève (lever du soleil au-dessus).
À Genève, on peut voir le Jet d’eau ou la cathédrale, tous deux éclairés la nuit. Du haut du quartier St-Jean, vous avez une vue spectaculaire sur Genève et le Rhône.
Les parcs sont nombreux à Genève. Si vous habitez à côté de l’un d’eux, la campagne ne vous manquera pas, car il n’est jamais facile de s’y promener.

Un tramway qui traverse le centre de Genève

Les bus et les trams desservent très bien la ville. Les trains vous permettront de rejoindre tout ce qui se trouve en dehors de la ville, sur la rive droite.
La frontière française est assez proche. Il est courant et économique d’y faire des achats hebdomadaires. Mais faites attention à votre argent de poche avant de traverser la frontière.
Vivre près des voies ferrées ou de l’aéroport n’est pas un inconvénient. Les avions décollent et atterrissent de part et d’autre de l’aéroport, selon les vents. La pollution est plus problématique dans le centre-ville qu’à proximité de l’aéroport.
Vivre à côté de la cour de récréation d’une école est bruyant pendant la récréation, mais calme le week-end.
Vivre dans le canton de Vaud

Les statistiques

Vaud a une superficie beaucoup plus grande que Genève, avec 19 communes. Il y a un total de 375 communes dans le canton de Vaud. Lausanne et Montreux/Vevey sont les grandes villes du canton de Vaud. Les plus petites sont Morges, Rolle, Gland et Nyon.
Où vivre dans le canton de Vaud
En Suisse, les gens ne font pas en moyenne plus de 30 minutes de trajet pour se rendre au travail. Les personnes qui travaillent à Genève ou à Lausanne ont de fortes chances de vivre à Nyon.
Les toits de Nyon
La Côte et la Riviera vaudoises (de Nyon à Montreux) sont à couper le souffle. Si vous avez la chance d’avoir une vue sur le lac et la montagne, votre déménagement dans une nouvelle région n’en sera que plus agréable.
Lausanne compte de nombreux quartiers très agréables. Parmi les quartiers bien desservis, citons Epalinges, Preverenges et Morges. Quelques endroits de choix sont Pully, Ouchy et St-Sulpice.
Les quartiers de Montreux et Vevey sont magnifiques et il y a aussi beaucoup d’anglophones dans ce quartier.

Vivre en France voisine

Les statistiques
La région genevoise environnante compte deux départements français : l’Ain (01) et la Haute-Savoie (74). Les plaques d’immatriculation révèlent l’endroit où la voiture est enregistrée en regardant les deux derniers numéros. Si vous voyez une plaque d’immatriculation qui indique 75, c’est qu’elle vient de Paris. Les plaques sont généralement jaunes, mais vous aurez des plaques vertes ou rouges selon que vous êtes un frontalier ou non.
Bien que la surface réelle soit plus grande que celle du canton de Genève, la population est plus petite. Les villes frontalières sont Ferney-Voltaire, St Julien-en-Genevois et Annemasse. Plus loin, on trouve Thonon et Annecy. Il est courant de vivre en France et de se rendre en Suisse pour y travailler. Vous aurez besoin d’un statut frontalier.

Où vivre en France voisine

De petites villes françaises entourent Genève. Il y a pas mal d’anglophones autour des quartiers de St-Genis/Divonne, ainsi que des quartiers de Douvaine.
Vivre en France est une bonne idée sur le plan financier, mais vous aurez peut-être besoin de papiers spéciaux pour pouvoir travailler en Suisse tout en résidant en France.
Régies” Suisse
Les régies gèrent les immeubles locatifs. Ils disposent de listes imprimées, ou vous pouvez consulter leurs sites web pour obtenir des listes à jour. Certains vous enverront un SMS lorsque quelque chose pourrait vous intéresser.

Un article proposé par topdemenagement.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code