Choisir sa prothèse pour une augmentation mammaire ou une mastopexie

Les seins sont une partie très importante du corps de chaque femme. Ils les aident à exprimer leur fertilité et leur vitalité. Elles sont un signe de maternité et de jeunesse, et beaucoup choisissent d’augmenter leur taille pour maintenir des sentiments positifs de féminité. De nombreuses femmes décident de subir une augmentation mammaire en raison de problèmes d’estime de soi et parce que leur complexe les dépasse, d’autres simplement parce qu’elles veulent paraître plus belles et décident de le faire, et il y a aussi les nombreux cas de femmes qui, après une maladie et la perte d’un ou des deux seins, veulent ressembler à nouveau à des femmes et se sentir comme telles, et avoir des seins est l’un des principaux aspects de leur rétablissement émotionnel. En outre, plusieurs études confirment que de nombreuses patientes décident d’augmenter leur poitrine pour améliorer leur estime de soi et leur sexualité, en fonction de paramètres de valorisation individuelle, de fonction et de désir sexuels. Pour une raison quelconque, l’augmentation mammaire est l’intervention de chirurgie plastique et esthétique la plus pratiquée dans notre pays. Ce type d’opération représente pratiquement 50 % de toutes les chirurgies plastiques réalisées en Suisse.

Augmentation mammaire et Mastopexie

Il existe plusieurs types de chirurgie mammaire, mais deux d’entre elles se distinguent : l’augmentation mammaire, dans laquelle les femmes souhaitent augmenter le volume de leurs seins, et d’autre part, la mastopexie ou lifting des seins. Les opérations mammaires peuvent être réalisées à des fins esthétiques, ou de reconstruction afin de corriger et d’améliorer certaines imperfections, formes et/ou contours. L’augmentation mammaire consiste à insérer un implant mammaire en silicone pour augmenter le volume, la consistance et la forme des seins. Elle peut être réalisée à l’aide de différentes techniques telles que l’approche du pli sous-mammaire ou l’approche périaréolaire inférieure. Lors de la première intervention, la glande mammaire reste intacte et ne présente pas de cicatrices. La deuxième technique est réalisée avec une incision dans le périmètre aréolaire, dans sa moitié inférieure.
D’autre part, la mastopexie consiste à rehausser les seins, en corrigeant la hauteur à laquelle l’aréole et le mamelon sont positionnés par rapport au sein et au corps lui-même, afin que les seins aient un aspect plus jeune et plus esthétique. Habituellement, au cours de ce processus, il est également nécessaire de retirer l’excès de peau. Cette opération est réalisée avec ou sans prothèses, en fonction de chaque cas particulier.

Choisir la bonne prothèse mammaire, ronde ou anatomique ?

Pour augmenter le volume, il existe deux procédures d’augmentation mammaire : le lipofilling et les prothèses mammaires. Le choix de la prothèse est l’un des moments les plus importants du préopératoire. Pendant de nombreuses années, le poids de la prothèse a représenté un grand problème pour de nombreuses femmes, car il a entraîné des douleurs dorsales dans de nombreux cas. Dans une Clinique , on résout ces problèmes de dos au moyen de mammoplastie d’augmentation (ou augmentation de sein) avec des prothèses légères, pour lesquelles on utilise des prothèses B-lite, et l’accomplissement de nombreuses interventions de réduction de sein aux femmes qui en ont besoin et ne veulent pas attendre des listes infinies dans la sécurité sociale.
En ce qui concerne le choix de la prothèse, il faut tout d’abord choisir la forme : ronde ou anatomique. Les premières sont les mêmes de tous les côtés, elles apportent généralement plus de volume dans la partie supérieure. Elles ont l’avantage de remplir le décolleté et sont généralement plus recommandées dans les opérations de mastopexie et d’augmentation mammaire, c’est-à-dire dans les interventions au cours desquelles le sein est remonté et augmenté en taille.

Quant aux prothèses anatomiques, elles ont la forme des seins naturels.

Ils augmentent le décolleté mais ils le font de manière plus proportionnelle, avec une courbure harmonique. Elles s’adaptent à toutes les morphologies et sont généralement recommandées, en plus des augmentations mammaires normales, pour les opérations sur les seins tubéreux, qui présentent un problème de manque de volume dans le pôle inférieur. Cette prothèse offre généralement un résultat très naturel et un meilleur résultat esthétique.
La taille de la prothèse est une autre des questions qui préoccupent la plupart des patients lorsqu’ils viennent dans notre clinique. Le corps n’accepte aucun volume, car la peau a une limite, outre le fait que l’objectif est de simuler le naturel. Nombreuses sont les filles qui veulent des résultats exubérants, bien que la tendance croissante soit d’avoir des seins de taille proportionnelle au corps, et aussi naturels que possible. Il est conseillé d’éviter les résultats inesthétiques ou artificiels.
Dans tous les cas, il est très important d’être conseillé à ce stade par le spécialiste de l’augmentation mammaire, car il déterminera le meilleur type de prothèse en fonction de la poitrine de la patiente, de ses objectifs et de certains paramètres de santé.
Il est essentiel que le chirurgien plastique qui vous opère, vous remette après l’intervention une carte d’information où figure le fabricant de la prothèse. En tant que patients, vous devez connaître le matériau et le type de prothèse que vous portez. Il s’agit d’une carte d’identification de l’implant qui doit être conservée pour tout type de mésaventure qui pourrait survenir.

Voir aussi : https://medical-work.ch/se-refaire-les-seins-geneve/

Marques et garanties

Toutes les marques de prothèses pour l’augmentation mammaire ne donnent pas les mêmes garanties et ne sont pas à l’origine des mêmes travaux de recherche et développement. Beaucoup de cliniques travaillent principalement avec trois entreprises : Allergan, Mentor et B-lite.
Allergan :
Les principales caractéristiques distinctives de ces implants sont la texture de la couverture qui favorise l’adhésion des tissus, améliorant la stabilité pour un ajustement plus sûr et réduisant l’incidence des contractures capsulaires. Ils offrent un contrôle durable de la forme et sont composés de la dernière génération de gels à forme stable.
Mentor :
C’est une marque qui offre de nombreuses options de prothèses pour s’adapter à chaque cas. L’entreprise développe, fabrique et commercialise des produits innovants pour les marchés de l’esthétique dans le monde entier. Il s’agit d’implants en gel et est le premier fournisseur de produits médicaux dans 75 pays. C’est le seul fabricant d’implants mammaires à assurer l’ensemble de la production et des tests de produits aux États-Unis et en Europe. Le processus de contrôle de la qualité le plus rigoureux au monde.
B-lite :
Les implants mammaires les plus légers du marché. Après plus de 10 ans de recherche et de développement, ils ont été lancés sur le marché avec le marquage CE. Elles sont 30 % moins lourdes que les prothèses traditionnelles en silicone, et conservent la forme, la sensation et le volume que nous souhaitons avec l’avantage du poids. Des Dr dans des cliniques en Suisse choisissent de poser ce type d’implants mammaires, ce qui permet de résoudre de nombreuses gênes liées aux muscles du dos. Ce site https://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-des-seins/augmentation-mammaire/ trouvé sur internet vous aidera à avoir encore plis de réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code