Pourquoi (ne pas) avoir recours à la liposuccion ?

L’été arrive et nous voulons tous nous débarrasser de la graisse et des kilos superflus que l’hiver nous a laissés. Dans la précipitation, nous prenons souvent les mauvaises décisions et nous nous exposons à des risques inutiles. Tout ce que vous devez savoir sur ce traitement, dans cet article.

Pourquoi devrais-je (ne pas) me faire liposucer ?

La réponse à cette question est truffée d’arguments pour et contre. La liposuccion n’est pas un traitement de l’obésité mais une technique visant à corriger les amas graisseux dans certaines parties du corps rebelles aux régimes amincissants. Son objectif est de modifier le contour ou le volume de certaines parties du corps, en recherchant une plus grande harmonie. De cette manière, nous sommes en mesure d’améliorer notre propre image corporelle et de renforcer notre estime de soi.

Liposuccion ou liposculpture ?

Les deux sont des synonymes de la même technique. La différence aujourd’hui réside dans les nouveaux équipements associés à la liposuccion, qui permettent d’éliminer la graisse plus facilement et sans endommager le reste des tissus. L’une d’entre elles est la liposuccion par ultrasons, où des ondes ultrasonores de très basse fréquence sont produites sur le tissu adipeux afin de briser les membranes cellulaires du tissu adipeux et d’obtenir ainsi uniquement la graisse, en préservant les cloisons et le reste des tissus qui soutiennent la peau. Ce traitement est spécialement conçu pour les zones qui présentent un certain degré de flaccidité et nous avons besoin que tous les tissus soient intacts afin de retrouver l’harmonie et la tension.

Quelles sont les zones pouvant faire l’objet d’une liposuccion ?

Les zones pouvant faire l’objet d’une liposuccion sont : les bras, les bajoues, l’abdomen, le dos, les cuisses, les hanches et, dans certains cas, la poitrine. Il faut faire très attention car toutes les parties du corps et toutes les peaux ne peuvent pas être aspirées.

Qui peut subir une liposuccion ?

Personnes en bonne santé (l’âge n’a pas d’influence), stables psychologiquement, ayant des attentes réalistes, non obèses et ayant une élasticité cutanée acceptable.

La liposuccion est-elle un traitement qui combat la cellulite ?

Non. Bien que la graisse située sous la peau soit éliminée, la cellulite est un trouble métabolique local qui nécessite l’association d’autres traitements pour la résoudre.

Combien de temps les effets de la liposuccion ou de la liposculpture durent-ils ?

Les résultats peuvent être permanents, à condition que le patient suive un régime alimentaire normal et ne prenne pas trop de poids. Si le patient prend du poids, ce sera de manière homogène, sans les déformations antérieures.

Quelles complications la liposuccion peut-elle entraîner ?

Comme toute intervention chirurgicale, elle peut entraîner des complications telles que des saignements, des infections ou des réactions négatives à l’anesthésie. Et, bien qu’il s’agisse d’une opération fréquemment pratiquée et réussie dans la plupart des cas, elle n’échappe pas aux inconvénients de toute intervention. Par ailleurs, plus la zone où la liposuccion doit être pratiquée est grande, plus le volume de graisse à retirer est important, plus les risques de souffrir d’une quelconque complication sont élevés.
Aujourd’hui, nous voyons des patients qui assument une intervention chirurgicale comme s’ils étaient au spa ou chez le coiffeur, les risques et les soins postopératoires sont minimisés.

Quand est-il dangereux de subir une liposuccion, une liposculpture ou une lipoaspiration ?

• Si vous avez des varices, de l’anémie, des problèmes circulatoires, une pathologie coronaire (c’est-à-dire du cœur), du diabète, des problèmes de système immunitaire ou des antécédents de cancer, il peut y avoir de graves complications.
• Si la liposuccion est pratiquée sur une peau flasque ou présentant de nombreuses vergetures, les tissus peuvent devenir “lâches et asymétriques”.
• Une liposuccion (quel que soit le volume à extraire) doit toujours être réalisée dans une salle d’opération qualifiée, avec tous les paramètres contrôlés et sous l’assistance d’une équipe médicale complète comprenant des chirurgiens et un anesthésiste. L’idée est que si une complication peropératoire se produit, elle peut être traitée et non laissée à sa libre évolution.

Quel serait le meilleur conseil à donner à une personne qui envisage de subir une liposuccion ?

Consulter un chirurgien plasticien qualifié et éviter les promotions dans les médias ou sur Internet. En outre, il est essentiel de vérifier l’aptitude du professionnel auprès des associations médicales de chaque endroit. https://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-de-la-silhouette/lipoaspiration/ << voici un site fruit de nos recherche qui vous aidera encore mieux

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code