Histoire complète du Tarot de Marseille

0 Comments


Le Tarot de Marseille en un coup d’oeil : Quatre des arcanes majeurs

Le Tarot de Marseille est apparu en Europe du Sud au XVe siècle sous la forme d’un simple jeu de cartes. Un important outil pour la voyance mais ses origines sont sacrées.

Le Tarot de Marseille, ou plus simplement, le Tarot, est un jeu de soixante-dix-huit cartes composé d’arcanes majeurs et mineurs. Les cartes parlent un langage optique et peuvent être utilisées comme un outil thérapeutique et psychologique pour la connaissance de soi. Quatre cartes des vingt-deux arcanes majeurs seront présentées :

  • Le Fou,
  • L’Amoureux (VI),
  • Le Soleil (XIX) & Le Monde (XXI).

Les origines du Tarot de Marseille

On ne sait pas qui a créé le Tarot ni quand il a vu le jour. Outre le Tarot de Marseille, il existe d’innombrables versions du Tarot, chacune stylisée différemment en fonction de la période culturelle dans laquelle elle a été produite et des goûts de la personne qui l’a créée. Dans La voie du Tarot, Life coach par voyance  explique comment ils ont restauré le Tarot de Marseille. Il  affirme qu’il s’agit du Tarot authentique parce qu’il se conforme à une conception cohérente et originale, libre des caprices de son créateur. Le Tarot de Marseille contient un symbolisme complexe qui trouve ses racines dans des cultures anciennes et des traditions monothéistes, notamment

  • les cultures égyptienne et grecque,
  • le christianisme,
  • l’alchimie,
  • le judaïsme,
  • le bouddhisme,
  • le taoïsme et l’islam.

Le Tarot n’est pas une œuvre d’art isolée qui serait simplement apparue de nulle part puisqu’il s’inspire d’anciens systèmes de pensée et de croyance sans adhérer à un seul système. De plus, le Tarot n’est pas seulement une œuvre d’art à admirer et à observer, mais une sorte de carte spirituelle et un miroir de l’âme d’un individu. Le Tarot fonctionne comme une entité complète, les arcanes majeurs et mineurs formant un tout unifié.

Les arcanes majeurs du Tarot de Marseille

Parmi les vingt-deux arcanes majeurs, le Fou, ou “Le Mat” en français, est la première carte. C’est la seule carte sans numéro. Le Fou porte une canne rouge et un fuseau bleu en bandoulière avec un sac beige. Un animal ressemblant à un chien est derrière lui, semblant le pousser en avant. Selon un life coach et adepte de voyance, le Fou représente un début, un voyage, une liberté totale, la folie et une grande réserve d’énergie. Le Fou se libère en avançant et le sol sur lequel il marche est spiritualisé, ce qui est indiqué par la couleur bleu clair. Il porte tout ce dont il a besoin pour son voyage : un fuseau, qui contient peut-être toutes ses affaires et ses provisions, le bâton lui-même, qui se termine par une sorte de longue cuillère, une canne, et l’animal, qui l’accompagne dans son aventure.

Le Fool suggère un certain caractère, un peu comme le hobo de la sous-culture nord-américaine. La carte représente un voyageur, un mendiant, un nomade ou, dans un sens spirituel, un visionnaire ou un prophète. C’est un personnage sans domicile fixe qui erre sur la Terre mais qui risque de tourner en rond. Son costume est orné de cloches, ce qui suggère qu’il est un bouffon ou un personnage musical. Son regard est fixé vers le haut, dans les nuages. Il est peut-être un rêveur qui avance vers la réalisation de ses rêves. Il nous rappelle que le début de tout voyage implique toujours une sorte d’avancée vers l’inconnu, où l’on doit “faire le fou” avant d’atteindre la sagesse et la connaissance.

L’Amoureux (VI)

L’Amoureux est la carte numéro six des arcanes majeurs, désignée par le chiffre romain VI. La carte représente quatre personnages : un ange ressemblant à Cupidon, deux femmes et un homme. La femme à la gauche du spectateur est souvent interprétée comme la mère et l’autre femme comme l’épouse. L’Amoureux est peut-être le personnage central, bien que cela soit ouvert à l’interprétation.

Comme le Fou, l’homme porte des chaussures rouges et sa tunique est rouge et verte avec un ourlet et une ceinture jaunes. Le Fou a avancé ici dans son voyage. C’est une carte relationnelle et ambiguë qui suggère l’union. Il y a un choix à faire ou peut-être un conflit. L’amoureux fait un choix, peut-être entre deux amants, ou bien il cherche des conseils concernant l’amour. Dans un sens thérapeutique, la carte peut être interprétée plus largement, pas seulement dans le sens de l’amour romantique ou érotique, mais aussi l’amour de soi, l’amour de son travail ou l’amour divin.

De nombreux détails suggèrent que l’union se fait entre l’homme et la femme à sa gauche, bien que le ton général de la carte soit ambigu. La femme à la gauche de l’homme a la main sur son cœur, ce qui suggère que le lien d’amour est entre ces deux-là. En outre, si l’on suit la trajectoire de la flèche de l’ange, celle-ci frappe directement entre ces deux personnages. De plus, le bras avec la manche bleue entre eux peut être vu comme une sorte de bras “partagé”, qui pourrait appartenir à l’un ou l’autre (The Way of Tarot).  Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_cartes_de_tarot pour en savoir plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code